L’aimante. 2

Résolutions.

Trinquer à la vie. Trinquer avec celui qui vous invitera … ne jamais refuser une invitation.

Ce soir, je n’ai pas refusé de rejoindre le groupe alors que depuis 7 jours je suis en autarcie – j’avais besoin de couper. J’ai vécu ce soir des moments de bonheur et de joie. Des rires de Vie. Ceux-là commençaient à me manquer. J’ai été émue, terriblement émue par l’amour de deux femmes qui dégageaient tellement de douceur et de bienveillance malgré leur carapace. 

Trinquer à la Vie
Trinquer à la Vie

M. est une belle personne, pudique et forte, très forte. Elle a beaucoup de chance d’être soutenue et aimée par son aimante. Je pense qu’elles le savent toutes les deux. Et c’est beaux, c’est un privilège pour moi d’avoir assisté à cette scène de vie belle et harmonieuse mais derrière laquelle personne ne peut imaginer la complexité et la douleur de l’existence. Cela étant M. et son aimante étaient émouvantes et nous l’étions aussi. Nous, car il y avait L. Je l’aimais déjà beaucoup. L est une fille qu’on aime spontanément. Il y a des gens qui, sans le savoir, ont le cœur ouvert et sont d’emblée aimé. C’est un état naturel ! L. est aimée de tout le monde. Elle est grande et élancée, belle et très drôle mais surtout artiste. Elle manie le eyeliner avec grand art. Ses grands yeux noirs ne l’aident pas à cacher quelques larmes. Mais son sourire revient toujours très vite.

Où que tu sois … regarde autour de toi. Contemple. Apprends à regarder et à contempler, respire, observe les gens, la nature. Approche. Ne t’éloigne ni de l’autre ni de la Nature.

Je me suis approchée de ce cerisier japonais dont je connais l’odeur délicatement fleurie. J’ai eu peur de toucher les pétales de ce cerisier tellement ils sont fragiles et délicats. Je les ai juste effleurés

Effleurer ces feuilles de cerisiers japonais ... quelle beauté
Effleurer ces feuilles de cerisiers japonais … quelle beauté

En m’approchant, il y avait de jolis paquets blancs ornés d’un papier de soie rose poudrée. J’ai dû observer, observer, effleurer les branches du cerisier pour découvrir ce paquet. Il s’agissait d’un présent. J’étais heureuse de le découvrir. Je pense qu’il m’était destiné. 

Les doux présents qui s'offrent à vous ...
Les doux présents qui s’offrent à vous …

J’ai délicatement décroché le paquet, le papier de soie rose était aussi délicat que les feuilles du cerisiers japonais. J’ai découvert le présent. J’étais heureuse.

Voilà un peu la métaphore de ma résolution. Saisissez les moments de la vie, leur simplicité et leur richesse.

Bien sûr Sofiane m’a appelé. Il m’a dit : « Année oui, ça va, ça va. Reposer, dormir et ça va, ça va !» Sofiane s’inquiète beaucoup pour moi. Je lui ai dit que je me reposais très bien et que les années que nous vivrons ensemble seront belles. Mais j’avais seulement besoin de m’éloigner, de dormir, de faire le point pour être toujours là. Pour être toujours son aidante. Pour toujours être son aimante.

L’aimante

Partager
Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblr

4 Replies to “L’aimante. 2”

  1. Très bel article !
    Belle nouvelle année remplie de belles surprises !
    MireilleOver60

  2. Bel article, belle métaphore. Bonne & Heureuse année ma Sousou.
    Amelita

  3. Merci ma belle. LOVE

  4. Aimante quel joli mot qui te définit bien. Je te souhaite une année pleine de bonheur, de santé et de réussite Inch’Allah. ❤️❤️

Laisser un commentaire