Pourriez-vous nous expliquer en quelques mots votre concept ?

A la Claire Fontaine est la première gamme de soins en France à être entièrement rechargeable, conçue dans une démarche de respect de l’être humain et de l’environnement et s’inscrivant dans une démarche zéro déchet.

Quelles ont été vos sources d’inspiration au moment de la création de votre marque ?

Chimiste/Cosmétologue de formation et de métier, je suis une vraie passionnée des cosmétiques. Le projet A la Claire Fontaine a été le fruit de plusieurs constats et d’interrogations. En effet, en 2011 (deux ans avant le lancement de la gamme), j’ai pu observer les points suivants : une évolution du marché des cosmétiques, notamment bio et naturels. Une évolution dans la consommation, avec la tendance locavore qui commençait à se mettre en place, notamment pour l’alimentation. Et des consommateurs en quête d’achats responsables

En complément, certains points me dérangeaient, comme le fait de revendiquer un cosmétique naturel ou bio, alors que ce dernier se composait de plantes venant des 4 coins de la planète (impact carbone très élevé…). De tout ça, m’est alors venu l’idée de développer une gamme de soins qui soit responsable et durable, répondant à ces nouvelles attentes, et offrant plaisir et bien-être. Après deux années de développement, la gamme était officiellement lancée en octobre 2013, en vente à domicile, afin de privilégier l’humain, le conseil et la proximité.

La vie d’entrepreneuse est pleine de challenges, quels sont ceux que vous avez dû relever ?

Le premier challenge a été d’obtenir les financements nécessaires pour pouvoir lancer le projet. A chaque fois, ce dernier rencontrait un franc succès, mais le canal de distribution retenu, la vente à domicile, n’était pas considéré comme viable. Ne souhaitant pas changer ce point, j’ai poursuivi mes démarches jusqu’à obtenir le soutien d’un partenaire financier. Aujourd’hui, je constate que j’ai bien fait de persévérer ! En tant qu’entrepreneure, il est important de savoir s’adapter, réagir, se remettre en question et aussi prendre du recul (ce qui n’est pas toujours évident). Je dirai donc qu’être entrepreneure, c’est savoir relever des challenges au quotidien.

Avez-vous une senteur/ un parfum, évocation de votre enfance ou une pièce de votre dressing à laquelle vous tenez particulièrement ?

La lavande

Quelle est la plus drôle, mémorable, impressionnante, anecdote que vous ayez pu rencontrer lors de votre aventure ? (Exemple : rencontre, une action sur le terrain mémorable ?

L’anecdote que j’ai à partager, porte sur le nom de la gamme, A la Claire Fontaine, trouvé lors d’une soirée apéro filles. Quelques temps après avoir procédé au dépôt de marque, un laboratoire dépose le même nom dans la même catégorie. L’issue est favorable suite à des démarches juridiques et me permet de conserver le nom. Cet épisode a renforcé le fait qu’il s’agissait du nom idéal, car je doute que de leur côté, il l’ait trouvé dans les mêmes circonstances…

Le ou les indispensable(s) beauté ?

Deux temps essentiel: le nettoyage (démaquillage, matin et soir) et l’hydratation (matin et soir). A quoi, je rajoute l’application de Joli minois (le duo masque/exfoliant de la gamme), une à deux fois par semaine.

Et un sommeil suffisant (pas toujours évident…)

Une couleur ? Le vert bouteille

Un livre ? Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Un tableau ? La tristesse du roi de Matisse